Que vaut vraiment un Ministre au Cameroun ?

Que vaut vraiment un Ministre au Cameroun ?

Le manque de respect à l’endroit des Ministres par certains Directeurs Généraux amène indubitablement à lancer le débat sur ce que valent ceux-ci au pays de Paul Biya Bi Mvondo.

Même s’il est évident que face à un citoyen lambda, un Ministre a une influence certaine, il n’en demeure pas moins vrai que, quand il a en face de lui un Directeur Général de société parapublique, le rapport de force est tout autre, il y a lieu de s’interroger à propos. Le dernier cas en date est la non déférence du Directeur Général de l’Electricity Development Corporation (EDC) Théodore Nsangou, qui a répondu par une fin de non recevoir au Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale Grégoire Owona qui l’avait convié à une rencontre qui rentrerait dans le cadre du dialogue social tant prôné par le gouvernement. Convié le 1er février 2019 pour une rencontre prévue le 05 du mois courant avec les Délégués du personnel de son entreprise, l’intéressé n’a pas daigné s’y présenter, ni même envoyer un représentant. Aussi faut-il rappeler que ce dernier est interdit de sortie du territoire national à cause des multiples dénonciations faites par le SYNTDOPTRE qui est le principal syndicat du personnel de son entreprise, et les rapports de contrôle du CONSUPE.

Nous vous proposons ci-dessous, la correspondance de Jean Yves Ngono Misso, Président National
SYNTDOPTRE
Syndicat National des Travailleurs du secteur de Development des Ouvrages de Production, de Transport et de Régulation à ses camarades.

 

Chers camarades et autres

merci de lire en pieces jointes l’issue des travaux de la réunion de concertation Direction Générale de EDC-Délégués du personnel SYNTDOPTRE et le MINTSS, suite à la lettre de convocation de monsieur le MINTSS à nous adressée le 1er fevrier 2019 pour le 5 fevrier courant à 10h au cabinet de monsieur le MINTSS.
en effet, ce compte rendu sous fond de remerciements est aussi la preuve que le dialogue social tant voulu par le Gouvernement de la république n’est pas la priorité du top management de EDC. la crise sociale élargie à la crise financiere montrent à suffissance la gouvernance qui regne dans cette société d’etat qui est notre entreprise aussi. cette situation est ce d’autant déplorable que lorsque nous voyons certains camarades entre guillemets s’agiter pour leurs petits interets; nous n’avons que nos yeux pour preurer pour notre pays le cameroun.
au SYNTDOPRE nous sommes serieux et nous le sommes davantage pour la défense des interets de nos membres tant sur le plan indivdeul que collectif. nous sommes pret à donner de notre sang si cela saverait nécessaire pour le bien etre dans notre pays en général et de notre organisation en particulier.
Alors nous prions les agitateurs arrivés par infraction au sein du SYNTDOPTRE qui sont en mal de sensations ou de notoriété; surtout dont le dynamisme improductif subit et orienté est contre les intérets des travailleurs.la preuve, ils forcent les gens à EDC de signer une pétition contre les intérets du personnel et contre les délégués du personnels. Nous attendons voir surtout l’issue de ladite pétitions….tout comme attendons l’issue des autres pétitions précédantes.
le bureau exécutif du SYNTOPTRE dont le président fondateur avait formé à l’époque pour les besoins de certificat d’enrégistrement est dans son mandat. les gens au sein dudit bureau qui se tournaient les pouces sont partir, tout en demeurant membre du SYNTDOPTRE depuis.
Le camarade bidong qui subitement fait un glisement de mauvais gout dans la crise sociale à edc alors que nous l’avons jamais vu sur le terrain syndical et qui détient les 100 000 fcfa du SYNTDOPTRE depuis 2015 voudrait nous distraire le combat du syndicat n’est pas contre les travailleurs…..le syndicat se bat contre les employeurs boureaux et non respectueux des droits des travailleurs. tel est le cas donc à EDC. nous attendons le camarade bidong qui nous a annoncé sur facebook l’arrivée à EDC par son biais du SYNATEC du camarade chief EWOUKEN de ENEO cameroun afin de concurrencer le SYNTDOPTRE dont il se revendique 1er vice-président et qui dit devoir buter son président dendans les réseaux sociaux. il traite par ailleurs ici un camarade qui est en plus délégué du personnel à edc d’individu.
camarade sache que ton glissement de pasteur à syndicaliste est devenu hautement dangereux pour les travailleurs et surtout le mouvement syndical; tes interets nous sembles ailleurs.
le camarade BETI que vous avez évoqué ici est mieux placé pour défendre sa propre cause et tu n’es pas son avocat.
quand tu évoques la justice, tu sembles ne pas bien comprendre les choses, une fois de plus le sens de tes actions est toujours contraire à l’éthique syndicale malheureusement. et ceci est la preuve par A+B de ta non implication serieuse aux activités et à la vie du SYNTDOPTRE à par l’éviction recherché maladroitement du président national(ta candidature est fortement recommandé lors de l’AG élective du SYNTDOPTRE au 2eme semestre 2019 et tu vas gérer l’argent du syndicat).
Les finances; mieux l’argent du SYNTDOPTRE semble tant vous intéresser de mon point de vu; alors; les responsables en charge de leur gestion au sein du SYNTDOPTRE rendront comptes aux membres en AG du syndicat; en passant, vous reclammons toujours les 100 000 fcfa de l’argent du syndicat prieté en guise de solidarité syndicale en 2015.

le terrain de tes états de service au sein du syntdoptre nous semble vierge, excuser du terme, il faudrait d’abord le redorer avant toute chose.
Nous sommes à l’heure du management par objectif le GAR, camarade, ton objectif meme c’est quoi? le notre est autocratique et dictatorial……..nous allons nous corriger certes; mais retient que le type de management n’est pas figié; puisqu’il doit s”adapter aux objectifs et autres contraintes qui s’imposent devant sois.
chers camarades ne nous laissons pas distraire et surtout vive le SYNTDOPTRE .
Rassurez vous, EDC restera debout; puisqu’en toute logique, on ne saurait balancer 340 personnels en ce moment + 1 000 enfants de travaileurs enrégistrés avec un top management hotile au simple dialogue social; pourtant l’arme fatal…
syndicalement votre!

Jean Yves Ngono Misso
Le Président National
SYNTDOPTRE
Syndicat National des Travailleurs du secteur de Development des Ouvrages de Production, de Transport et de Régulation de electricity
BP: 35200 Yaoundé/Cameroun
Tel +237 243 53 91 58/699 25 87 16
email: stpteec@gmail.com
site web: www.syntdoptre.cm

A propos Léonard Fandja 705 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*