Patrimoine national : Le Minac fait les décomptes

Patrimoine national : Le Minac fait le décompte.

Après son voyage à Bakou en Azerbaïdjan, lr Ministre des Arts et de la Culture a entamé une tournée de recensement du patrimoine culturel national qui se poursuit actuellement dans la Région de l’Extreme-nord.

Quelques semaines seulement après son retour de Bakou en Azerbaïdjan où il a assisté au sommet du patrimoine mondial, le Ministre en charge de la Culture Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt est ce mercredi 07 août 2019, en tournée de travail dans l’optique de faire l’inventaire du patrimoine national matériel et immatériel. Pour cette étape de la région de l’Extrême-Nord, le cap est mis sur la ville de Maroua. Au cours de ce voyage, le Ministre se rendra aussi dans la région du Nord. Cette cérémonie à laquelle ont pris part le Gouverneur de la région de l’Extrême-Nord Mindjihawa Bakary, les Représentants de l’UNESCO, le Délégué du gouvernement auprès de la ville de Maroua, des autorités traditionnelles et de nombreux autres responsables, est la 8ème du genre. Elle arrive après celles des régions de l’Adamaoua, Centre, Est, Littoral, Nord-ouest, Ouest et Sud. Elle vise simplement à répertorier l’ensemble de la richesse patrimoniale que nous ont légué nos pères, afin d’en assurer la pérénité : « Dans un monde véritable village planétaire en perpétuelle mutation où les cultures plus fortes influencent les plus faibles, un monde exacerbé par les conflits et les catastrophes multiformes avec pour corollaires la destruction irréversible des sites et lieux de mémoire, il s’avère donc impérieux de les sauvegarder pour la transmission aux générations futures. » Dixit Dr Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt. Rappelons que le patrimoine national d’une nation est constitué des traditions et expressions orales, des langues, pratiques sociales, rituels, danses et musiques traditionnelles, des savoirs artisanaux, des architectures, lieux et monuments des mémoires collectifs, sites archéologiques qui constituent l’identité même de cette nation. « Un peuple a toujours besoin de se référer à son histoire pour assurer la continuité de son identité qui évolue avec le temps. Le patrimoine est donc ce bien collectif qui raconte l’histoire de ce peuple. Cette même histoire qui permet aux générations actuelles et futures de se situer dans le temps et de se réparer face aux mutations de notre société. » Déclaration du Minac. A l’heure où cette cérémonie prend fin et que le cap est mis sur la région du Nord, le Ministre invite les populations venues nombreuses à plus de responsabilité vis-à-vis du patrimoine culturel national et aussi à une collaboration franche et ouverte avec toutes les équipes qui viendront inventorier ce patrimoine.
Guy Maxime Banyolak

A propos Léonard Fandja 705 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*