NOSO : Un Officier de police assassiné.

Les familles et collègues de l’Officier de police Ango sont tout simplement dépassés.

L’Officier de police Ango, récemment Adjoint au Coordonnateur de l’ESSIR à Bamenda a été enlevé devant le Centre Hospitalier de Bamenda où il s’était rendu pour des consultations médicales. Rappelons qu’après son arrestation, les Amba boys avaient exigé une rançon de 1 500 000 FCFA. Ce qui aurait été versé. Cependant, l’Officier a été executè et enterre.

Des questions se posent

L’originaire de Njikwa dans le Nord-Ouest, l’Officier était de la promotion 2016 de l’Ecole Nationale Supérieure de Police de Yaoundé. Avec la mort de l’Officier Ango, c’e sont plusieurs familles qu’on décapite pour un avenir sombre pour les enfants et toute la famille. Une question est de plus en plus lancinante : Est-ce que les fils des pontes du regime descendent aussi dans fourmilière du NOSO ? Si les privilégiés de notre armée ne descendent dans l’arène ? Le temps n’est-il pas venu pour enfin négocier ? Surtout que la guerre dure déjà plus de 4 ans alors que les faucons du régimees ne donnaient pas un an de résistance à ces gens.

A propos Léonard Fandja 586 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
21 + 1 =