Maroua 1er : Le Monument de l’Emergence et de l’Unité Nationale a vu le jour à Maroua.

Le brillantissime Maire de Maroua 1er Hamadou Hamidou a encore frappé un grand coup cette fin de semaine avec la livraison du monument de l’Emergence et de l’Unité Nationale.

Au moment où l’on assiste à un certain relâchement parmi les militants du parti des flammes, le Maire Hamadou Hamidou de Maroua 1er ne dort pas sur ses lauriers. Bien plus, il a su offrir un cadeau de Noël spécial aux populations du monde en général, et de sa circonscription communale en particulier. En effet, après le monument du Savoir, voici venu le monument de l’Emergence et de l’Unité nationale. Œuvre d’Art de haute facture, l’on décèle en cela aussi, la passion de ce Maire qui ne rêve qu’un d’un Cameroun émergent, uni, vivant dans la paix et la concorde nationale en toute sécurité.  Toujours à l’écoute de ses administrés, il va s’en dire que la présence de son nom sur la liste de l’exécutif communal publié par Elécam le 10 décembre courant était d’une évidence totale, au risque de voir ses camarades militants s’en offusquer et sortir de leurs gongs. Surtout que ce Maire a fait du bitumage des rues de sa circonscription communale son cheval de bataille. Sa caractéristique principale est de toujours être disposé à satisfaire ses électeurs.

Un monument pour l’humanité

Cette œuvre a été réalisée des mains de maître par la Centrale Polytechnique de Maroua appartenant à Monsieur Njaffeur Etienne, né à Ebolowa de père Bamiléké du Ndé et précisément de Bassamba, de mère Bulu de Nkoekou’ou dans la Mvila. Installé à Maroua depuis 1982, année de son affectation dans la localité. Il s’y est senti si bien qu’après son départ à la retraite, il se ne se considère pas comme un étranger dans la Région de l’Extrême-Nord où il a exercé comme personnel du Ministère des Travaux Publics. Ce dernier est en lui-même un symbole de l’unité et de l’intégration nationale.

                 Le monument de l’Emergence et de l’Unité Nationale, symbole d’un Cameroun uni et indivisible, a été érigé au carrefour du Renouveau à Domayo, plus connu sous le nom de « Carrefour Djarma » dans la Commune de Maroua 1er. Son emplacement auprès des arbres contribue à rendre cette œuvre architecturale  et artistique agréable à voir, et va indubitablement faire de Maroua 1er un point touristique de premier choix dans le département du Diamaré. Il compte 6 paliers  de différentes dimension au sommet duquel se trouvent d’abord une sorte de boule artistique  sur laquelle sont mentionnées les 10 Régions du Cameroun, ancrée elle aussi dans une autre plaque au-dessus qui porte 03 cartes du Cameroun en métal. La boule qui porte les Régions et la plaque qui prote les Cameroun produisent par l’action du vent, un spectacle agréable à voir qui symbolise  l’entente et  l’harmonie, condition sine qua none pour un Cameroun Emergent et uni. Puissent les autres élus s’inspirer de l’exemple du Maire Hamadou Hamidou pour permettre au Cameroun d’engranger des revenus grâce au tourisme ? Comme disait Antoine de Saint-Exupéry : « Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. »

A propos Léonard Fandja 560 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
9 × 28 =