Liberté publique : Interdiction du Mouvement “Dix million de Nordistes”

Le Minat est passé de la menace à l’acte ce 18 novembre 2020.

                             Liberté Publique

Dans un arrêté rendu public le mardi 18 Novembre dernier Paul Atanga Nji Ministre Camerounais de l’administration du Territoire interdit avec effet immédiat le Mouvement « dix millions de nordistes. » qu’il juge nocif et dangereux à l’unité et au vivre ensemble Nationale «Au regard du caractère belliqueux et illégal de ce mouvement, le Ministre de l’administration Territorial met en garde son promoteur contre la poursuite de ses initiatives anti-républicaines et lui demande de cesser immédiatement cette entreprise dangereuse». Il faut dire que depuis plusieurs mois déjà le torchon brûle entre le Mouvement «10millions de nordistes » qui a pour promoteur et Porte-parole Guibaï Gatama et le Gouvernement notamment le Ministère de la Fonction Publique au sujet de la répartition ou de l’équilibre régional lors de la promulgation des derniers résultats de l’école Nationale d’administration et de Magistrature (ENAM).
Ce Mercredi donc le Gouvernement par la voix du Minat Paul Atanga Nji n’a pas manqué l’occasion alors que viennent de s’achever les travaux de la seconde conférence des Gouverneurs à Yaoundé de rappeler au promoteur de ce Mouvement jugé illégal que l’article 4 de la loi n°90/53 du 19 décembre 1990 précise que «que les associations fondées sur une cause ou une d’objet contraire à la Constitution, aux lois et aux bonnes moeurs, ainsi que celles qui auraient pour but de porter atteinte notamment à la sécurité, à l’intégrité territoriale, à l’unité nationale, à l’intégration nationale et à la forme républicaine de l’État sont nulles et de nul effet.» par conséquent Il demande au promoteur de cesser toutes activités sans délai faute de quoi il s’expose aux dispositions de la loi notamment en ses articles 113 et 241-1 du nouveau code pénal. Il faut rappeler que le Mouvement «10 millions de nordistes » vise la défense des intérêts des ressortissants de la partie septentrional du Cameroun ( Adamoua, Nord, Extrême-Nord et est accusé de tentative de division et de soulèvement populaire par le Minat «le projet porté par le promoteur du mouvement “10 millions de nordistes” vise donc à diviser les camerounais en les appelant de manière insidieuse et sournoise à se dresser les uns contre les autres. Les idées véhiculées par ce mouvement sont donc attentatoires à l’unité nationale et au vivre ensemble des Camerounais.» des accusations graves qui manqueront pas de faire réagir forcément le promoteur de ce mouvement accusé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
8 × 24 =