Immigration clandestine : Il est à craindre que la victoire récente de Francis Nganou motive les jeunes.

La rencontre d’il y a quelques heures entre la légende vivante de la boxe Iron Mike Tyson et l’ancien immigrant clandestin du désert et de la Méditerranée Francis Nganou motive la jeunesse qui a perdu tout espoir en les institutions de leurs pays à reprendre la route de l’immigration clandestine malgré les mesures imposées par les autorités françaises à certains dirigeants africains qui ouvrent même déjà des procès à l’encontre de certains parents.

Le Prédateur Francis Nganou est allé présenter sa ceinture de Champion du Monde des poids lourds de l’UFC à la légende vivante de la boxe mondiale “THE IRON MIKE TYSON” à Las Vegas. Il est devenu familier de cette légende. Qui l’eut cru ? Un enfant déçu par la triste réalité de son pays sur les opportunités offertes à la jeunesse, prend la décision d’aller se chercher ailleurs. Quand le soleil brille sur lui et pour lui, tout le monde ne tarit pas d’éloges à son endroit. Quoi de plus normal ! Y compris ceux-là qui bloquent les opportunités qui auraient permis à beaucoup de jeunes de faire flotter le drapeau de leur pays dans le monde. Ceux qui, parce qu’ils assurent sans difficulté aucune et avec l’argent du contribuable camerounais les frais d’études de leurs enfants à l’étranger. Ceux-là qui disaient par ignorance à tous ceux qui voulaient les entendre ceci :“Il n’y a rien de bon à attendre des enfants qui arrivent en Europe par le désert.” Aujourd’hui, Francis Nganou donne la preuve du contraire. Il est jugé fréquentable par les grands noms du monde entier. Toute honte bue pour certains, tout le monde au Cameroun salue la victoire de l’ancien creuseur de sable. Comme quoi, comme aimait à le dire le Président très charismatique Laurent Gbagbo : “Le Temps est l’autre nom de Dieu.”

36 000F de salaire mensuel

Pendant qu’ailleurs en Afrique les Footballeurs professionnels tutoient parfois certains professionnels venant d’Europe, les autorités camerounaises n’ont pas trouvé mieux que 36 000 FCFA comme salaires mensuels pour les footballeurs dits professionnels ; un des derniers des SMIG en Afrique. Encore là, il ne s’agit que des annonces. Rien pour le moment ne garantit le paiement effectif de ce minable salaire à ces joueurs pretendument “professionnels”. Que d’avenirs gâchés dans ce pays par les autorités ! Pendant qu’on célèbre la victoire de Francis Nganou, les autotités camerounaises donnent la preuve qu’il n’y a pas lieu dé compter sur eux pour un quelconque changement positif. May God bless our country ? Bien vouloir m’excuser pour mon pauvre anglais.

A propos Léonard Fandja 680 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
52 ⁄ 26 =