Dénonciation : Le Président YIMGA MOUSSA dénonce !

Le Président de l’Association des Acteurs du Secteur Informel pour la Lutte contre la Pauvreté au Cameroun (ANOSILIPE), Yimga Moussa a donné un point de presse ce mardi 29 juin 2021 à son siège à Yaoundé dans les encablures de l’Ecole publique de Messa.

c’est à 12 heures qu’assisté de plusieurs Présidents des Confédérations et des Syndicats des transports urbains et interubains venus lui témoigners leurs soutiens que le Président Yimga Moussa a déroulé son chapelet de dénonciations contre les membres du gouvernement et autres autorité comme l’ancien Délélgué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé et l’actuel Maire de la Ville qui brillent par leurs mépris des instructions du Chef de l’Etat. Ces personnalités répondent toujours par une fin de non recevoir aux instructions du Chef de l’Etat. Ce que le Président YIMGA appelle une tentative de coup d’Etat. Il s’agit des instructions du Chefs de l’Etat demandant d’installer le Acteurs du Secteur informel sur certains site dans la cité capitale ; l’attibution des boutiques aux Commerçants qui ont été attribuées aux hommes d’affaires.

A Garoua par exemple, la Coordinatrice Régionale de l’ANOSILIPE a obtenu de l’ancien Lamido, un espace pour la construction de quelques boutiques pour leurs membres. Cependant, le Préfet du département de la Benoué et le Maire ont détruit ces boutiques, quelques semaines seulement après le décès du Lamido, prouvant par leur geste ” qu’ils ne sont pas là pour accompagner le Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya dans sa lutte pour l’amélioration des conditions des vies des camerounais.” Dixit Yimga Moussa. Le Ministre Alamine Ousmane Mey a été désigné comme la pire espèces des Ministres qui bloquent les instructions du Chef de l’Etat, et ceci depuis qu’il était Ministre des Finances.

A titre de rappel, les membres de l’ANOSILIPE avaient été victimes d’escroquerie perpétrée par le PID dans le cadre d’une certaine coopération FRANCE-CAMEROUN. 12 000 membres ont perdu 4 milliards dans cette opération mafieuse. Le Chef de l’Etat a demandé de dédomager les victimes. Mais avant, le Chef de l’Etat avait demandé d’installelr les acteurs du secteur informel sur 6 hectares. Rien n’a été fait.

A propos Léonard Fandja 705 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*