Gestion des marché : La décentralisation à l’épreuve au marché Mokolo de Yaoundé

Le marché Mokolo à Yaoundé a connu une ambiance peu ordinaire l’après-midi du mardi 03 novembre 2020 avec des échauffourées entre la police municipale et les hommes du Commissaire du Commissariat de Sécurité Publique du 2ème Arrondissement de la ville de Yaoundé.

Un adage dit : « Chassez le naturel, il revient au galop. » C’est ce qu’on pourrait dire avec le triste spectacle servi au public et aux commerçants du marché Mokolo à Yaoundé qui ont d’ailleurs pris fait et cause pour la police municipale. En effet, ce qui est convenu d’appeler ici une tradition veut que  les hommes du Commissaire du 2ème arrondissement de la ville de Yaoundé qui ne sont pas forcément des hommes en tenue, perçoivent 3 000 F par semaine aux nombreux Commerçants très nombreux du marché Mokolo qui vendent aux abords des routes, pour un revenu hebdomadaire de 4 000 000 F ( Quatre million de francs), 16 000 000 par mois pour 192 000 000 F(Cent quatre-vingt-douze million de francs) par an. Ce qui explique pourquoi il est toujours difficile de discipliner les Commerçants de ce marché.

Un avant-goût de la décentralisation

                Le jeune Maire de Yaoundé 2, Yannick Ayissi a décidé de prendre les taureaux par les cornes. En effet, après avoir observé, le Maire a décidé d’agir. La décentralisation devenant de plus en plus une réalité. Il a enfin décidé d’agir pour le bien de ses administrés. Dans un premier temps il a fait plusieurs descentes sur le terrain, d’abord pour sensibiliser, ensuite pour matérialiser les zones interdites pour la vente et enfin pour agir avec toujours à l’esprit, le souci de rendre satisfaction aux commerçants de son arrondissement. Tenez ! Là où les commerçants payaient 3 000 F par semaine aux hommes du Commissaire, la Mairie a imposé des tickets de 200F par jour pendant 04 jours en semaine pour un total de 800F par semaine. Du côté du marché du 08ème , là où les camions en provenance de l’Ouest pour la livraison des vivres frais payaient 5 000F (Cinq mille francs) chaque 03 heures du matin, le Maire a déployé une équipe qui ne perçoit que 2 000 F(Deux mille francs) par camion. Ce qui a autrefois occasionné plusieurs bagarres entre la police municipale et ceux de la voirie municipale (Mairie de la ville). Si de ceux côté-là, les responsables du Commissariat ont pris acte en cédant le plancher à la Mairie d’Arrondissement de Yaoundé 2, à Mokolo, les hommes du Commissaire ne semblent pas prêts à lâcher du lest. D’où l’ambiance regrettable qui a prévalu au marché de Mokolo cet après-midi. Au moment où nous quittions les lieux, le Maire Yannick Ayissi était annoncé. La vidéo que nous vous proposons sur cet article, présente les commerçants qui soutiennent mordicus la police municipale. Et pour cause ! « Il y a un temps pour toute chose. » Parole biblique.

A propos Léonard Fandja 600 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
4 + 25 =