Célestine Ketcha épouse Courtes ou la compétence personnifiée.

Les multiples descentes de la Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain Célestine Ketcha Courtes sur le terrain, sont toujours l’occasion pour les populations de lui dire merci pour les multiples fruits qu’elles récoltent grâce à la compétence de celle-ci dans l’accomplissement des missions à elle confiées par le Chef de l’Etat Paul Biya.


Pas plus tard que la semaine dernière, ce sont les populations de la ville de Bertoua qui rendaient grâce à Dieu puisqu’elles ont même déjà abandonné ce qu’elles appellent là-bas « Pont de singes » situé dans un grand marécage bien que les travaux sur l’axe de contournement est encore en cours ; ceci grâce à l’implication personnelle de Madame la Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain dans l’exécution rapide des travaux. La compétence de Madame la Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain du Cameroun est même déjà perceptible dans la cité capitale comme dans la capitale économique du Cameroun où la mobilité des habitants s’améliore au jour le jour. Sur le plan du logement social, plusieurs accords ont déjà vu le jour en vue de construire les logements à l’Université des Montagnes et même dans toutes les villes de l’Extrême-Nord.
La compétence à vue d’œil
D’abord Maire de la ville de Bangangté après plusieurs depuis l’indépendance dont l’actuel Président du Sénat, Madame Célestine Ketcha Courtes a pu réaliser une prouesse inédite en partant d’un budget communal de 150 000 000 FCFA à près de 2,5 milliard de FCFA. Inimaginable au Cameroun ! Son dynamisme et sa compétence lui ont valu d’être la Présidente du Réseau des Femmes Elues locales d’Afrique, Antenne du Cameroun (REFELA-CAM). Comme Maire de la Commune de Bangangté, Madame Célestine Ketcha Courtes a réussi à faire de cette ville, grâce à son engagement personnel à l’international, une ville à la reconnaissance onusienne. Bangangté sous Célestine Ketcha Courtes était même devenue la 2ème capitale politique du Cameroun. Et pour cause ! N’a-t-on pas vu défiler là-bas un Ministres Allemands ? Des Hauts Responsables onusiens ? L’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun ? La cerise sur le gâteau fut la tenue du 2ème Comité de Pilotage (COPIL) national du projet « Femmes et Energie durable » en présence de Ségolène Royal, ex candidate à l’élection présidentielle de 2007 en France, ex-Ministre français de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Présidente des Alliances Solaires Internationales. Ces assises avaient pour objectifs entre autres, l’appui au Réseau des Femmes Maires du Cameroun au bénéfice de 17 Communes. C’est d’ailleurs à cette occasion qu’après avoir pris connaissance de la correspondance adressée à Ségolène Royal par certaines élites Bangangté pour la persuader à ne pas venir à Bangangté en arguant l’insécurité imaginaire qui y prévalait que Madame le Maire d’Angossas s’en était offusquée au point de dire ceci aux populations de Bangangté : « Chez on dit que quand quelqu’un te dépasse, il faut porter son sac ; je voudrais dire à la population de Bangangté que ma population et moi portons le sac de Madame Courtes, car c’est grâce à elle que notre hôpital dans la Région de l’Est bénéficie de l’énergie solaire où les opérations se font avec plus de sérénité. » A cette occasion, Serges Epoune, alors Responsable de la Cellule de Communication du Ministère du Tourisme et des Loisirs présent avait déclaré : «La ville de Bangangté dans la Région de l’Ouest Cameroun qui a reçu Ségolène Royal a l’avantage d’avoir à la tête de son Exécutif communal, une dame dont les réalisations font rêver les ressortissants d’autres communes du Cameroun. » C’est aussi l’occasion d’espérer que ce dernier qui est devenu depuis quelques semaines Président du Comité de développement de son village saura s’inspirer de cet exemple si éloquent de la grandissime et bellissime Célestine Ketcha Courtes pour le bonheur des habitants de son village situé dans le département de la Sanaga Maritime.

A propos Léonard Fandja 560 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
15 + 2 =