Casses de Yaoundé 7 : Que veut vraiment Luc Messi Atangana ?

Le Maire de la ville de Yaoundé donne l’impression de vouloir soulever la population de la capitale.

Le Maire de la ville de Yaoundé, Luc Messi Atangana a ouvert un autre front dans l’arrondissement de Yaoundé 7. En effet, après s’être donné négativement en spectacle contre un Maire d’arrondissement très aimé et respecté par ses administrés, Yoko Onana de Yaoundé 6, le Maire de la ville a ouvert un autre front dans l’arrondissement de Yaoundé 7 avec ses casses dont la motivation réelle n’est pas l’embellissement de la ville, mais le règlement de comptes. D’abord engagé à détruire une station service en construction dans cet arrondissement, et face à la résistance du Promoteur et des habitants du coins, il prendra langue avec le Maire de l’arrondissement de Yaoundé 7 Augustin Tamba qui lui suggérera le contraire. Le Maire la ville donnera l’impression d’avoir compris le Maire Tamba qui est par ailleurs le Président de l’association“COMMUNES ET VILLES UNIES DU CAMEROUN (CVUC). Cependant, et curieusement, contre toute attente, le Maire de la ville qui avait donné l’impression d’accéder à la suggestion du Maire Tamba, reviendra sur ses pas jeudi dernier, 23 avril, sans doute parce que, informé de ce qu’à cette heure-là, le Maire Augustin Tamba en sa qualité de Président du CVUC, recevait l’Ambassadeur de France au Cameroun dans leur bureau de Bastos. Malheureusement, les Vigiles de la Station service en construction et la population s’étant opposés à la casse de celle-ci, les hommes du Maire Luc Messi Atangana décideront de faire à tout prix et à tous les prix, des victimes innocentes de la cassé. C’est ainsi que sur leur chemin de retour, ils casseront des boutiques comme autres fois à Biyem-Assi dans l’arrondissement de Yaoundé 6, laissant les propriétaires et familles sans voix.

RDPC contre RDPC

Le triste spectacle auquel on assiste serait probablement motivé par le souci du Maire de la ville Luc Messi Atangana de soulever la population pour qu’elle descende dans la rue et renverse les Institutions. Ces agissements étonnent d’autant plus que le commun des mortels sait pourtant qu’il serait un protégé de Magloire Séraphin Fouda. C’est d’ailleurs ce qui se chuchotait sur toutes les lèvres à l’hôtel de ville de Yaoundé le jour de l’élection de ce Maire qui avait en face de lui un Saint-Éloi Bidoung qui avait refusé d’aller en concertation avec la délégation du Comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) ; la vidéo de cette élection se trouve sur la page Facebook de notre journal “Les visages d’Afrique.” En d’autres termes, Luc Messi Atangana et les Maires des 7 arrondissements de la ville de Yaoundé servent au public des combats RDPCO-RDPC, chacun y allant avec ses motivations profondes. Ce qui est à craindre, est que ces combats aboutissent au renversement des Institutions de la République ; car comme dit ce proverbe Sud-Africain : “C’est la faim qui a tué l’homme avec plusieurs épouses.”

A propos Léonard Fandja 680 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
30 − 18 =