Seconde Conférence semestrielle des Gouverneurs des Régions : Vigilance !!!

Les Gouverneurs des Régions se sont retrouvés autour du Ministre de l’Administration Territoriale Paul Atanga Nji pour leur traditionnelle conférence semestrielle de l’année 2020.

Alors que la toute première élection des conseillers régionaux se profile à l’horizon, en même temps que les fêtes de fin d’année, d’une année qui jusqu’au bout aura été difficile et pénible en bien de points pour les Camerounais en particulier et dans le monde en général, le Ministre Camerounais de l’Administration du Territoire Paul Atanga Nji a reçu le lundi 16 Novembre dernier à Yaoundé les Gouverneurs représentants les dix (10) Régions du pays pour le compte de la seconde conférence semestrielle des Gouverneurs sur très haute instruction du Chef de l’État chef des armées Son Excellence Paul Biya.
Après une minute de silence observée en mémoire des enfants lâchement assassinés à Kumba et des agents de la famille préfectorale morts au cours de l’année, le ministre, Patron de l’intérieur, va exposer à ses collaborateurs les points saillants qui guideront les échanges «Nous allons aborder les problèmes d’actualité notamment la situation sécuritaire, politique, économique et sociale dans les dix (10) Régions avec un accent particulier sur les Régions du Nord-Ouest, Sud-Ouest, Adamaoua, Nord, Extrême-Nord et Est.» Il faut dire que malgré les efforts de tous les instants des forces de défense et de sécurité nationale, la situation bien qu’étant quelque peu maîtrisée reste tout de même préoccupante avec les incursions des djihadistes de boko-haram, les meurtres et kidnapping des sécessionnistes dans les régions d’expression anglaise et aussi la situation sociopolitique du voisin centrafricain qui met à mal la quiétude des populations de l’Est et de l’Adamaoua. C’est donc un appel à une vigilance plus accrue et optimale que le Minat invite les dirigeants des régions pour de permettre aux populations de retrouver la sérénité mais aussi afin que l’élection prochaine se déroule sans heurts comme il l’explique « les élections du 06 décembre doivent avoir lieu sur l’ensemble des dix (10) régions dans la sérénité et la transparence ». Pour cette élection qui constitue un pan important pour la finalisation du processus de décentralisation chère au Président de la République et attendue par la quasi totalité des Camerounais qui y voient une issue favorable à la résolution de la crise qui depuis 4 ans ne cesse d’endeuiller le Pays. En attendant les résolutions du mardi 17 Novembre les travaux se poursuivent dans le calme et la sérénité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
15 − 4 =