Bamenda : Mad Dog neutralisé !

Un des chefs de guerre sécessionniste connu sous le pseudonyme “Mad Dog” a été neutralisé dans la nuit du 05 au 06 septembre 2020 à Bamenda.

Fonteh alias Mad Dog, un des chefs de guerre menée par certains sécessionnistes contre le pouvoir central de Yaoundé dans les Régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest (NOSO) est tombé hiet dans la nuit du o5 au 06 septembre 2020 au cour “d’une opération savamment planifiée par l’Etat-Major Interarmées de Région (RMIA5) et conduite par le 3ème BIR” d’après la version officielle du ministère camerounais de la défense.

Un combattant qui a terrorisé les citoyens

Mad Dog edt celui-là qui aurait dirigé l’opération de la semaine dernière qui a abouti à l’assinat de 2 éléments de nos Forces de sécurité et le bracage d’une banque est un ancien pensionnaire de la prison de Kondengui à Yaoundé. Il est aussi dit concernant l’infortuné, qu’il avait abattu la mère de sa fille qu’il soupçonnait en intelligence avec les Forces de défense.

Le bilan de l’opération se presente comme suit :

  • 01 AK 47 n•1983NI5056
  • 02 boîtes chargeurs garnies à ras bord
  • 05 Cartes d’identité
  • 124 munitions de 7.62*39
  • 01 pistolet automatique chargé
  • 06 grenades offensive
  • 02 téléphones cellulaires
  • 01 téléphone satellitaire
  • 01 modem Wifi
  • 01 paire de jumelles de vision nocturne.
  • 01e paire d’écouteurs
  • importante quantité de chanvre indien.

Vivement la fin de cette guerre

Le corps de Mad Dog est exposé sur les réseaux sociaux ; image prise après son execution. Pour certains, c’est une sorte de trophée comme pour les partisans de Fonteh quand ils exécutent en mondo vision. Mais la question lancinante qui taraude les esprits des citoyens camerounais épris de paix est savoir ce qu’il faut pour la fin de cette guerre où les fils des pontes du régime qui sont considérés comme des privilégiés lors des promotions sont paradoxalement loins des champs des combats.

A propos Léonard Fandja 586 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
25 − 1 =