Autoroute Yaoundé-Douala : La première phase des travaux est livrable

Autoroute YaoundéDouala : La première phase des travaux est presque livrable

Une équipe de Journalistes a effectué une visite du chantier de l’Autoroute Yaoundé – Douala le jeudi 23 mai 2019.
Une équipe du Ministère des Travaux Publics conduite par le Directeur Général des Travaux Infrastructures Monsieur Simon Pierre Mbous Noum, comprenant le Chef de service des autoroutes et la Responsable de la Cellule de Communication Corine Esse, a convié une équipe de Journalistes à l’effet de visiter la première phase des travaux du chantier de l’autoroute Yaoundé – Douala qui s’étend sur 60 kilomètres. Partie de Yaoundé à 10 heures 15 minutes, l’équipe de Journalistes s’arrête d’abord à la base principale de l’Entreprise chinoise China First Hyghway Engeeniring Company Ltd (CFHEC). Ici, l’équipe des Journalistes est briefée par Monsieur Simon Pierre Mbous Noum sur l’objet précis de la visite et une idée sur l’état d’avancement des travaux à visiter par Monsieur Riardh Hentati, du Groupement BET CET TUNISIE / LOUIS BERGER qui assure la Maitrise d’oeuvre. Après avoir regardé les images du projet réalisées par les drones, l’équipe comprendra donc que sur les 60 kilomètres constituant la première phase de la construction de l’autoroute Yaoundé-Douala, 40 sont déjà bitumés et 20 encore en exécution ; que le retard enregistré est dû au processus d’expropriation et du sol rocheux que l’on a préféré casser plutôt que d’y créer un tunnel qui reviendrait plus cher. Ce n’est que depuis 3 mois que tout est libéré tel que l’objectif qu’en 2021 celle-ci puisse assurer convenablement la sécurité et la mobilité des usagers de la route.
Sur le terrain, l’on constatera que les riverains bénéficient déjà des bienfaits de l’autoroute depuis 4 ans. L’équipe des Journalistes a visité d’abord les 11 postes de galerie du Péage au PK 0. D’après Monsieur Riardh qui donnait les explications, un poste de péage modene est prévu avec des postes de sécuristation des espèces dans le sous-sol. Les travaux étant déjà réalisé sur 40 kilomètres, les travaux se poursuivent sur les 20 restants.

Présentationdu projet
Objet du marché N°000068/M/MINMAP/CCPM-TR/2014, ce projet dans son ensemble relève de la volonté du gouvernement de donner aux échanges entre les deux capitales politique et économique, un volume à la dimension des aspirations politiques et surtout économiques du Cameroun dans sa marche vers le statut de pays émergent. La première phase du projet de réalisation de l’autoroute constitue en l’exécution des travaux sur un itinéraire de 60 kilomètres, partant de la Région du Centre à environ 1 km de Nkolkoumou dans l’Arrondissement de Yaoundé 7 et s’achevant à Bibodi en traversant quelques localités telles que Lobo (Département de la Lékié), Pan Makak (Département du Nyong et Kellé) avec une voie de raccordement à la Nationale N°3 qui s’étend sur 25 kilomètres sur l’ensemble des 60 km de cet itinéraire de la première phase. Il est prévu, la construction de 03 échangeurs, de 30 ouvrages de rétablissement de communication, de 224 dalots et d’un pont de 360 mètres de long. Cette autoroute présente une chaussée de 2 x 2 voies d’une largeur de 7,50 m de largeur chacune, extensible au terre-plein central en 2X3 voies ; une plateforme d’une largeur totale de 33,5 mètres, 2 bandes d’arrêt d’urgence de 3 m de largeur chacune ; un terre-plein central de 10,5m de largeur en forme de V et 2 bernes de 1 m chacune. Il est prévu des aménagements connexes au bénéfice des populations : Construction des forages, Appui aux centres de santé (dotation en médicaments et équipements) ; construction de salles de classes et dotation en tables bancs et la construction des latrines pour des établissements scolaires. Les financements du projet sont assurés par la EXIM BANK CHINA à hauteur de 85 % en US Dollars du MHT et du gouvernement Camerounais pour 15 % du MHT en plus de la TVA, des Droits de douanes, des Impôts et Taxes en valeur relative, pour un coût total de 284 000 000 000 (HT). Il mobilise 710 employés dont 520 nationaux (73,24%) et 190 (26,76%) expatriés par l’entreprise et 49 employés dont 9 Experts longue durée par la partie Camerounaise. Il mobilise également, 647 engins et matériels dont 284 en activité et 4 en panne.
La faiblesse dans la mobilisation des fonds de contrepartie entraîne le retard de paiement des décomptes de dans la libération d’emprise.
Léonard Fandja

A propos Léonard Fandja 560 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
25 × 19 =