Transparence dans le secteur des industries extractives au Cameroun : L’ITIE, présente son rapport 2017

C’était au cours d’un atelier de présentation au public du rapport du comité de l’Initiative pour la Transparence des Industries extractives (ITIE) présidé par le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoke.

Dans le souci de faire preuve de transparence dans la gestion des finances issues des industries extractives, l’ITIE, a pour la treizième fois, présenté au public, son rapport, à savoir celui de l’année 2017. En effet, ce 06 février 2020 à l’hôtel Mont Febe de Yaoundé, l’attention du public venu nombreux assister à cette présentation était portée sur le Représentant du Cabinet BDO Tunisie Consulting, ce cabinet qui a élaboré ledit rapport. Ainsi, avec le concours de la chambre des comptes de la cour suprême, cette cérémonie a consisté à un bouclage de la conciliation lancée entre cette auguste chambre et le comité. Qui a pour l’occasion présenté un plan d’urgence pour la mise en œuvre des 14 mesures corrective qu’il a lui-même décelé. Cela étant, il est ressorti du rapport présenté par l’ITIE, et adopté par le comité que le périmètre couvert par celui-ci concernait les mines et carrières, le transport des hydrocarbures, ainsi que l’exploitation du pétrole et du gaz.

 A cet effet, il a été démontré globalement que tous ces sous-secteurs ont contribué dans le budget de l’Etat au cours de l’exercice 2017 à hauteur de 624 milliards de francs CFA. Toutefois, avant de donner les contributions par secteurs, il a été noté que tous les fonds récoltés auprès des industries extractives ne vont pas directement dans les caisses de l’Etat. Car il existe deux types d’entités qui reçoivent et collectent ces ressources financières, à savoir : celles qui collectent directement pour le compte des caisses publiques comme la Direction générale des Douanes, des impôts. Et les ressources qui sont collectées pour le compte des sociétés publiques telles que la SNH, le FEICOM, le CAPAM et autres. Ainsi, pris individuellement, il ressort de ce rapport que les hydrocarbures ont contribué au budget de l’Etat en 2017 à hauteur de 406 milliards de francs CFA. Quant aux mines, on a observé une nette progression par rapport à 2016 avec un apport de 10 milliards de francs CFA. La production totale du pétrole quant à elle a baissé passant de 33 millions de barils en 2016 pour 27,5 millions en 2017. Pour ce qui est du gaz, malgré le fait que le pays soit encore novice dans le secteur, la production est en augmentation. Et pour finir, selon ledit rapport, concernant les mines et carrières, l’or a rapporté à l’Etat, 12 milliards de francs CFA, le diamant 500 millions, le reste 600 millions, les granulats et le sable 2milliards de francs CFA.

Exportations

 Il faut noter par ailleurs qu’une grande partie des revenus de l’Etat provenant des industries extractives est issue des exportations. Ainsi, sur les 27 millions de barils de pétrole produit par le Cameroun, 24,6 millions ont été exporté. Et les principales destinations de notre or noir ont été au cours de l’année 2017, la Chine, l’Inde, la France, l’Espagne et l’Italie. Pour ce qui est des minerais, 30 kilogrammes d’or ont été exporté pour une valeur de 650 millions de francs CFA, 1294 carats de diamants à raison de 60 millions de francs CFA. Le transport pour ce qui est du droit de transit a généré 26 milliards de francs CFA pour ce qui est du pipeline Tchad-Cameroun. Pour finir sur ce point, le secteur extractif représente environ 25% des exportations au Cameroun. Par ailleurs, il contribue à hauteur de 12% au budget de l’Etat, représente 3,6% du PIB, et 0,68% de l’emploi de masse. Raison pour laquelle, Gabriel Dodo Ndoke, le MINMIDT, par ailleurs vice-président du comité qui a présidé cet atelier de présentation au public du rapport ITIE2017 A relevé l’importance de celui-ci.  Car il permet la finalisation de la prochaine validation à savoir celle du rapport 2018.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
28 + 11 =