STORY TELLING TOUR 2018 : Queen Nur au Centre Culturel Camerounais

STORY TELLING TOUR 2018 : Queen Nur au Centre Culturel Camerounais

            Le Centre Culturel Camerounais a servi de cadre à série de représentations culturelles sous l’égide de l’Ambassade des Etats Unis au Cameroun et l’association Rayon de soleil.

 

            L’association « Rayon de soleil » a organisé sous l’égide de l’Ambassade des Etats-Unis au Cameroun et particulièrement le service culturel ; une soirée culturelle au Centre Culturel Camerounais rentrant dans le cadre de la STORY TELLING TOUR 2018. Cette soirée se tenait après un Atelier tenu le même jour à l’ambassade des USA pour le leadrship des jeunes filles. L’actrice vedette de la soirée fut Queen Nur, actrice noire américaine qu’accompagnaient plusieurs groupes camerounais menés de main de maître par Hugues Tchoumegni, un poète camerounais qui s’est produit avec son groupe. La Story telling Tour consiste à promouvoir nos cultures ; et Queen Nur a traduit dans sa prestation cette volonté grandissante dans la communauté Black américaine de retourner aux sources. D’ailleurs, dans sa prestation, elle convoquait ses ancêtres en frappant la main sur le sol pour dire à ses ancêtres qu’elle est là, sur la terre de ses ancêtres. L’objectif de la « Story Telling Tour » consiste à promouvoir les valeurs qui promeuvent une lutte non violente contre le radicalisme, l’intolérance, l’individualisme, les injustices en racontant des histoires. Car pour les promoteurs de ce concept, raconter une histoire, c’est gagner ; une histoire inspirées des contes anciennes d’autour du feu au village, ou alors inspirée des faits de société comme celle présentée par Rayon du soleil, inspirée des cas de femmes à la recherche de leurs enfants en situation de guerre. Des histoires qui promeuvent ces valeurs citées plus haut : le travail en groupe, promouvoir la tolérance etc.

Participation

            Plusieurs organisations de la société civile et des promoteurs de la culture camerounaise et black ont mis la main à la patte. Le nouveau Chargé des Affaires Culturelles à l’Ambassade des Etats-Unis était présent. L’assistance était en majorité constituée d’étudiants. Mais une question me vient à l’esprit : pendant que les américains viennent au Centre Culturel Camerounais, les camerounais vont plutôt ailleurs.

Léonard Fandja

 

A propos de Léonard Fandja 151 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
27 ⁄ 9 =