RDC : Le Président Félix Tshisekedi demande l’annulation des sanctions contre ses compatriotes.

Le Président Félix Tshisekedi convint de plus en plus ses compatriotes et les Africains soucieux de promouvoir la paix et le développement en Afrique.

            Le Président Joseph Kabila Kabangue a régné pendant près de 15 ans en République Démocratique du Congo. Pendant ce règne, il a pris des décisions courageuses qui lui ont valu la haine et de multiples complots pour son renversement. C’est ainsi que du matin au soir, sur certaines radios, la RDC occupait une place importante dans les bulletins d’informations et des débats. En effet, ce qui n’est pas avouable est que le Président  Joseph Kabila qui n’a pas mis autant que certains Chefs d’Etat africains au pouvoir, gênait par sa détermination à doter son pays d’une véritable armée, des investissements osés comme la construction de bateau de luxe ou ce crime de lèse majesté de se lancer dans l’exercice d’exploration spatiale. Tout ceci lui a valu des condamnations dans la plupart des capitales occidentales et même des tentatives à le faire convoquer à la Cour Pénale Internationale (CPI). Après les élections, il y a eu alternance. Une alternance tant exigée qui s’est finalement opérée au pays du mythique footballeur Kalala dont le Chef de l’Etat et 14 membres de son équipe étaient déjà sur orbite, c’est-à-dire,  sous le coup des condamnations leur interdisant de voyager.

La preuve de la maturité

            La Président Félix Tshisekedi qui a accédé au pouvoir est courtisé par ces ennemis de l’Afrique qui prétendent être des défenseurs des droits de l’homme Africain. C’est ainsi qu’on lui demande d’envoyer son prédécesseur à la CPI ou alors en prison. Malgré de multiples pressions, le jeune Président fait preuve de maturité, conscient du fait que son prédécesseur a mis le pays sur orbite pour l’émergence du pays. Car en effet, pour peu que le Président Félix Tshisekedi reste sourd aux appels de ceux qui défendent plus les animaux que les migrants qui meurent dans la Méditerranée, et pour peu qu’il implémente une véritable politique de Rigueur et de Moralisation, la RDC ne tardera pas à devenir un pays émergent et respecté de tous. Le demande du  Président Félix Tshisekedi en  septembre dernier auprès de l’Union Européenne pour la levée des sanctions qui pèsent sur le Président Joseph Kabila et 14 de ses compatriote, est la preuve que le Président comprend mieux que d’autres Chefs d’Etat, les voies et moyens de faire progresser son pays en refusant de voler bas, dans les règlements de comptes qui retardera le développement de son pays. Car la paix, la justice et la cohésion sociale sont les gage d’une grande réussite politique. Il ne reste qu’à espérer que l’Union Européenne ne tardera pas à lever les dites sanctions et privilégiera la recherche d’une solution à la mort des milliers d’Africains dans le désert et la Méditerranée.

A propos de Léonard Fandja 406 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
11 + 6 =