Procès du Président Kamto et compagnie : Il a bel et bien eu lieu

Procès du Président Kamto et compagnie : Il a bel et bien eu lieu

TRIBUNAL MILITAIRE YAOUNDÉ
CE 6 SEPTEMBRE 2019

Juges :
– Ondoa Félix,
– Atangana Pierre,
– Mengue Etoa Marceline.

Président :
– Mvogo Célestin

Procureur :
– Onana Alain Paul

Sorti très tôt pour éviter tout désagrément, je suis arrivé sur les lieux à 7h du matin. J’ai été très surpris que des mon entrée, j’ai aperçu une foule immense. Les procédures d’identification ayant été faites, je me retrouve quelques minutes après mon accession à la salle d’audience, avec une foule de personne que je ne connais pas. Étant habitué des manoeuvres du régime, je comprends que des militaires en civil, ont été réquisitionnés pour remplir la salle. Quelques minutes après, un militaire apparaît avec une pile de cartes d’identités en mains. Une dizaine. À la lecture des différents noms, je constate qu’il s’agit de militants du MRC. On nous appelle, nous demande de venir passer un portique de sécurité et, laisser nos téléphones. On obéit. Quand on rentre dans la salle d’audience, plus moyen de trouver une place. On observera tout de dehors désormais.

Les premiers prévenus à arriver sont ceux de Ngoumou Serges Branko Nana Nana, Dr Fouelifack, Dr Ngono et autres. Tous ont bonne mine.
Puis, quelques minutes après, arrivent ceux de Mbalmayo.

Puis, ceux de la prison centrale de Nkodengui. Leur arrivée est tonitruante, ils arrivent avec des chants patriotiques, scandés par tous.

Ils sont rayonnants. Les femmes sont sublimes.

Puis arrive le cortège du président élu, Maurice Kamto.

Un déploiement militaire et policier, digne d’un film d’action se met en place.

Le premier à sortir du car, c’est Paul Eric Kingue. Il est vêtu d’un joli complet de lin blanc, chaussure blanche au pied, très beau.
Puis le patriarche Albert Dzongang. À sa descente du car, un des magistrats du TM, voulant éviter que les prisonniers politiques ne sortent en masse pour être acclamés, essaie de le menacer en disant qu »ils doivent sortir un à un. Dzongang lui repond que quand il était avec Biya, c’est des individus comme lui qui étaient chargés de le protéger. La réponse de Dzongang, ferme et sèche, douche le zèle des militaires qui baisse d’un cran.

Après Dzongang, L’egerie de la révolution, la maman de Darling Nguevo , Michelle Ndoki, sort du car, en faisant le V de victoire ✌ avec ses deux doigts. Affichant un énorme sourire, arborant une magnifique robe rouge. Puis, vient Valsero. En Jean’s et T-shirt noir. Égal à lui même. Le point levé. Puis, le Conseiller Ekoka, en costume bleu mitterand, tout souriant.

Puis , le président élu ,Maurice Kamto, dans un costume bleu sombre, sobre comme d’habitude, descends du car. Il nous fait le privilège d’un petit bain de foule. Ceux qui ont de la chance touchent sa main.

En dernière position, le prof Fogue, en pantalon de toile Kaki et avec un Tshirt blanc marqué « NON AU HOLD UP ÉLECTORAL » apparaît. Il nous salue, puis déplie l’écharpe du MRC qu’il tenait dans sa main et fait quelques gestes pour nous encourager. Tout le monde entre en salle.

À l’extérieur, les gens de la sécurité militaire bloquent tous les militants venus au procès. Leur raison : la salle d’audience en pleine. De qui ? Nous qui sommes sur place, on,sait que c’est des militaires. Ils sont surnommés unité du quartier général !

Même des témoins, comme Arnaud Parfait Manga Kede, ne vont accéder à la salle d’audience qu’avec l’aide d’avocats.

Tiriane Noah, présidente par intérim, Sosthene Medard Lipot secrétaire à la communication, plusieurs activistes de SUFC , militants du MRC par centaines, plusieurs personnes sont interdites d’entrer dans l’enceinte du TM.

La salle est bondée. Avocats, journalistes, activistes, les gens sont nombreux.

Un incident de santé concernant le conseiller Ekoka oblige à une suspension d’audience d’une heure.
Après la reprise, le procès est renvoyé au 8 Octobre.

Merci à Okala Ebode, Maxi Mbe, Domou Bergeline, Kah Walla, Grace Baleba, Serge Hervé Nyongha, Kabir Abdel Pefoura, Mayer Foning, et à tous les autres. Rendez vous le 8 octobre. Peace !

Un militant du MRC

A propos de Léonard Fandja 398 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

1 Comment

  1. Mon observation, un panel de Magistrats tous ou presque tous de la même région si je m’en tiens aux noms. comment avec une telle composition on peut s’attendre à un procès équitable ? Tribalisme quand tu nous tient.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
18 − 15 =