NOSO : Vous debattez et bavarder à Yaounde pendant d’autres meurent à Bamenda

NOSO : Vous debattez et bavardez à Yaounde pendant que d’autres meurent à Bamenda

Encore des morts et des blessés ! Après le Sous-Lieutenant Nsangou du BIR abattu 2 jours seulement  après  son èlévation à ce nouveau  grade la semaine dernière  devant sa famille qu’il s’apprêtait d’ailleurs  à transférer dans son village  comme la plupart de ses collègues, un Maréchal de Logis du nom de Ngoebang, un élément de la Police sont tombés dans une embuscade  à Ndop, département de Ngoketunjia sur la route de Nkambe ce jour mardi 09 juillet 2019. Trois autres éléments  ont quant eux été blessés.

Le dialogue inclusif

Voici encore des morts qui viennent  ainsi augmenter le nombre des personnes tombées à cause de cette crise.  Ceux qui vivent l’enfer des NOSO ne savent plus à quel Saint se vouer alors qu’à Yaoundé, certains écument les plateaux des radios et Télévisions en donneurs de leçons à tous les Camerounais, très souvent  avec condescendance.

Le remplacement des éléments 

Doit-on continuer à fermer les yeux sur l’injustice qui prévaut dans le déploiement des éléments  sur le terrain ? Certains éléments ont déjà passé plus de 5ans là-bas, parfois avec ou sans leurs familles, pendant que d’autres, fils des pontes du régime pour la plupart se la coulent douce. Il faut que cette injustice prennent fin. Les responsables doivent envoyer leurs enfants et leurs proches toucher du doigt les realités du terrain, ne serait-ce que pour quelques mois.

Léonard Fandja

A propos de Léonard Fandja 384 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
28 + 17 =