Formation de Techniciens Médico-Sanitaire dans le Centre : Les étudiants en détresse

Un groupe d’Etudiants en fin de formation en Technique Médico-Sanitaire dans la Région du Centre, tente sans succès de rencontrer le Ministre de la Santé Publique depuis plus de 2 semaines.

            Le Ministre de la Santé Publique Monsieur Manaouda Malachie qui traine depuis sa nomination à la tête de ce ministère une très bonne réputation, ne serait curieusement pas accessible par un groupe d’Etudiants en fin de formation comme Technicien Médico-Sanitaire dans la Région du Centre. En effet, ces Etudiants que nous avons rencontrés en blouse blanche devant le ministère de la Santé Publique, fait le pied de grue devant le ministère de la Santé Publique, dans l’espoir que le Maître des lieux qu’ils sollicitent depuis 2 semaines va les recevoir et trouver la solution à leur problème. Ce sont des Etudiants en détresse puisqu’ils ont été recalés à la fin de leur formation. Ils ont pour la plupart eu quid 12, quid 13, 14 et même 15 de moyenne et ont tous été déclarés recalés parce que n’ayant pas obtenu la moyenne en certaines matières. Ceci est d’autant plus surprenant qu’on aurait pu leur donner la possibilité de se rattraper en ces matières où ils n’ont pas eu la moyenne. Leur frustration est très grande puisque certains de leurs camarades dans d’autres Régions ont été reçus avec 10 de moyenne. D’après certains de leurs porte-parole, là où le bas blesse c’est que chaque jour ils sont postés devant le ministère, et certains collaborateurs du Ministre les nourissent d’espoir de rencontrer le Ministre pendant que d’autres disent que ce ne sera pas possible. Désemparés, ils restent postés là et partent de là vers 20 heures parfois, sous la pluie. Leur souhait est d’être reçus par le Ministre à qui ils ont déjà adressé des correspondances de présentation de doléance relative à la revue des critères de délibération de l’examen de certification, session de juillet 2019. Ces Etudiants ont payé la scolarité pendant 3 ans et en cas d’echec, cela leur causerait un préjudice certain. Surtout qu’ils viennent pour la plupart des familles démunies et de plusieurs Régions. « Nous souhaitons obtenir une révision des critères d’admissibilité ou de bien vouloir accepter qu’une séance de rattrapage soit organisée pour les domaines non validés et même de prendre tout autre décision qui pourrait améliorer notre situation.» Dixit un des porte-parole des Etudiants. Il se pourrait aussi que certaines nouvelles dispositions de la réglementation  relatives à l’organisation de cet examen ont eu un effet rétroactif.

Léonard Fandja,                                       

Directeur de la publication                                        

Les visages d’Afrique (www.lesvisagesdafrique.online)   

B.P.13 039 YAOUNDE                                             

Nkomkana, sis face la maison du parti                                                              

www.facebook.com/lesvisagesdafrique/                      

YouTube : Léonard Fandja / Les visages d’Afrique

Whatsapp ; Imo ; Telegram : (00237) 662 26 39 35 / 679 76 72 65 / 699 83 16 57  

A propos de Léonard Fandja 398 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
6 − 5 =