Election présidentielle du 07 octobre : La Mairie de Bangangté a suffisamment d’arguments à faire valoir pour le vote du Président Paul Biya.

Election présidentielle du 07 octobre : La Mairie de Bangangté a suffisamment d’arguments à faire valoir pour le vote du Président Paul Biya.

La campagne électorale pour la présidentielle bat son plein sur l’ensemble du territoire national.

A quelques jours de la fin de la campagne électorale, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) s’est jeté dans l’arène pour son champion. A Bangangté, Madame le Maire Célestine Ketcha, épouse Courtes est allée à la rencontre des électeurs, conformément à la stratégie adoptée par le Comité Central du parti : le porte-à-porte. Beaucoup vont sur le terrain certes, mais combien ont assez d’arguments pour convaincre les électeurs à voter le Président Paul Biya autant que Madame le Maire de Bangangté et son Exécutif ? Car comme on le dit très souvent, la meilleure manière d’accompagner le Président Biya est d’implémenter sa politique consignée dans « Pour le Libéralisme Communautaire. »

Les arguments parlent en faveur de Paul Biya

Madame le Maire de Bangangté est « l’Homme du peuple. » Le tournoi de football des vacances entre les différents groupements de son unité administrative en a donné la preuve pour ceux qui pouvaient en douter : la communion, la proximité avec les joueurs et les spectateurs. La récente visite du Ministre de la Décentralisation et du Développement Local Georges Elanga Obam et surtout en période de campagne électorale, a permis à la Mairie de Bangangté de faire étalage de ses multiples réalisations : l’Hôtel de ville en construction, le Centre de dépotage de boue de vidange dans l’optique de l’énergie renouvelable, le camion hydro-cureur, le projet de construction du marché central de la ville d’une valeur de 1,7 milliard de nos francs etc. Toutefois, en termes d’arguments que la Mairie de Bangangté met à l’actif du Président Paul Biya, « Celui sans qui rien de ceci n’aurait été fait » dixit Célestine Ketcha Courtes, il y a les Centres de Santé réhabilités ainsi que ceux ayant reçu un appui de la Commune en termes matériels médicaux, la réhabilitation des bâtiments de l’Ecole publique groupe 2 de la ville, la livraisons des marchés et ceux en cours de construction (Babou), la construction et réhabilitation des forages, la réhabilitation du bloc administratif du Lycée de Bahouoc. La contribution aux dossiers de l’examen du permis de conduire ses citoyens, la promotion des fours de fabrication locale dans le cadre de la contribution de la Mairie  à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ; la distribution des Composts et des semences de maïs aux femmes rurales ne comptent pas moins que les autres arguments.  En plus, il faut relever que l’espace en temps de réalisation de ces projets est impressionnant. Au cours de ses multiples rencontres dans son unité administrative dans le but de convaincre les électeurs à porter leurs choix sur le Président Paul Biya, Madame le Maire de Bangangté a rencontré les motos-taximen ainsi que les étudiants de l’Université Des Montagnes qui n’ont d’ailleurs pas hésité à présenter leurs chapelets de doléances. A ceux-ci, elle a promis des réponses à leurs préoccupations tout en leur rappelant qu’ils sont tous dans le cadre d’un « Ndjangui »

Capitale diplomatique

La force des arguments est ce qui manque le moins à la Mairie de Bangangté qui a fait de Bangangté depuis plusieurs années la ville la plus propre de la Région, même si actuellement elle est classée 2e. Doit-on encore dire que cette ville est devenue la 3e ville diplomatique du Cameroun après  Yaoundé et Douala ? Que non ! Le Ministre Conseiller de la Chancelière Angela Merkel, la visite de Ségolène Royal pour ne citer que ces deux, sont des arguments de poids en faveur de la Mairesse de Bangangté qui fait feux de tous bois en cette dernière semaine de campagne pour la victoire de « Son champion. »

Léonard Fandja

A propos de Léonard Fandja 122 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
20 − 16 =