Conférence Annuelle du Conseil International des Archives : Plus de 60 pays présents à Yaoundé

Conférence Annuelle du Conseil International des Archives : Plus de 60 pays présents à Yaoundé

La première Conférence annuelle du Conseil International des Archives en Afrique s’est tenue à Yaoundé au Cameroun du 26 au 28 novembre 2018 au Palais des Congrès.

Organisé à Yaoundé du 26 au 28 novembre 2018 sous le parrainage du Chef de l’Etat Paul Biya, la cérémonie d’ouverture officielle de la Conférence Annuelle du Conseil International des Archives(CIA) sous le thème : « Archives : Gouvernance, Mémoire et Patrimoine » a été présidée par le Premier Ministre Yang Philemon, représentant personnel du Chef de l’Etat. Le Cameroun a été honoré par la tenue de cette 8e Conférence, et la toute première en Afrique avec un demi millier de participants venant de plus de 60 pays ; des personnalités de renom, ayant marqué l’activité archivistique mondiale telle que le Président du Conseil International des Archives David Fricker ou le Canadien Jean Louis Roy, Président Directeur Général des bibliothèques et archives du Québec, invité spécial, qui a gratifié les participants d’une merveilleuse leçon inaugurale. Le Comité scientifique était présidé par le camerounais, le Professeur Laurent Charles Boyomo Assala. Au cours de cette Conférence, près de 400 Archivistes et gestionnaires de documents camerounais ont prêté serment au Tribunal de Grande Instance(TGI) de Yaoundé. Une soirée Culturelle et Artistique a eu lieu le second jour au Musée National ; une soirée récréative qui a permis aux participants venus de l’étranger d’apprécier l’Art et la culture de cette Afrique en miniature qu’est le Cameroun ; en d’autres termes, mettre en exergue la diversité culturelle du pays de Roger Milla.

Tout le monde doit créer ses archives

Au regard des connaissances acquises durant la tenue de cette conférence nationale, il y a lieu de dire que chacun doit créer ses propres archives. D’ailleurs, pour mieux l’étayer, il n’y avait pas meilleur conseil que celui de Jean Louis Roy : « Ne pas investir dans les archives, c’est désinvestir dans l’avenir. » Tout au long de cette Conférence, les participants ont beaucoup appris, et il va s’en dire que malgré l’existence de certaines sociétés présentes dans les stands au palais des congrès, non seulement les gens en prendrons conscience et voudrons bien s’investir dans le domaine. D’ailleurs, dans un des ateliers, l’on a présenté l’importance des archives lorsqu’il avait fallu s’accorder sur le record des buts en une année civile entre Lionel Messi et Godfrey Chitalu footballeur Zambien considéré chez lui comme le meilleur de tous les temps. Donc ceux qui discutent à longueur de journées dans les quartiers et mettent très souvent des paris, doivent constituer leurs archives. Les archives ont contribué d’une manière particulière dans le règlement du conflit de Bakassi, et Jean Louis Roy l’a rappelé. Les participants en général, et ceux du Cameroun en particulier venant de plusieurs administrations devront dont apporter leur pierre à l’édifice dans l’optique de contribuer aux archives du Cameroun, de l’Afrique et même sur le plan diplomatique mondial. Il faudra pour être plus efficace, migrer vers les archives numériques. Un visiteur, Dieudonné Fumba rencontré sur les lieux, n’a pas caché sa joie et sa prise de conscience de l’importance des archives : «J’ai visité le stand du Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire et j’ai été émerveillé par ce que j’ai découvert : les différents plans quinquennaux avec leurs objectifs, les différents taux de croissance du Cameroun depuis l’indépendance pour ne citer que ceux-là. » Le Ministre des Arts et de la Culture, le Professeur Narcisse  Mouelle Kombi lors de la cérémonie de clôture en a appelé à la prise de conscience de l’importance des Archives « la Conférence de Yaoundé marque un tournant décisif et très important pour le secteur archivistique, élément stratégique de  mise en matière de la gouvernance et de développement ; une conscience de la nécessité, vecteur de lucidité face à la réalité présente souvent insultée. » Le Ministre en a profité pour faire part de l’importance qu’attache le Chef de l’Etat du Cameroun aux archives, lui qui a déjà mis à disposition, des fonds nécessaires pour le programme de sauvetage des archives de Yaoundé et de Buea.

La formation des Archivistes se poursuivra jusqu’au 30 novembre, toutefois, une excursion est prévue pour les étrangers dans la région de l’Ouest.

L’heure du remaniement gouvernemental ?

Pourquoi ne pourrait-on pas dire que le Chef de l’Etat a voulu laisser au Professeur Mouelle Kombi d’organiser cette rencontre majeure en cette période d’attente du nouveau gouvernement avant de pouvoir enfin, après le balai des membres du gouvernement à l’Assemblée Nationale pour défendre leur budget, sortir le nouveau gouvernement qui l’accompagnera à la finale de la coupe du Cameroun 2018 ? Just wait and see.

Léonard Fandja

A propos de Léonard Fandja 151 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
17 + 20 =