Camerounaises en détresse au Koweit : Prompte réaction du gouvernement

Camerounaises en détresse au Koweït : Prompte réaction du gouvernement

 

Le gouvernement camerounais a réagi avec promptitude pour voler au secours de nos compatriotes.

 

Une vidéo dans laquelle une ressortissante d’un pays ouest-africain en larmes présentant sa situation et celle de plusieurs camerounaises en détresse et malades au Koweït, a été abondamment partagée sur les réseaux sociaux depuis le 21 septembre courant. Le gouvernement camerounais n’est pas resté de marbre ; et le Ministre des Relations Extérieures Lejeune Mbella Mbella a instruit la Représentation diplomatique du Cameroun en Arabie Saoudite qui couvre aussi ce pays, pour investigations. Aux termes des investigations menées avec une rapidité inhabituelle, il ressort qu’effectivement, 14 et non 11 camerounaises sont effectivement en situation de détresse au Koweït. La Représentation diplomatique camerounaise à pris langue avec les autorités koweitiennes du Département des Affaires Sociales si bien que les autorités de Ryad ont délivré des laisser-passer à l’ensemble du groupe. La date probable de leur retour au pays se situe aux environs du 10 octobre prochain.

Souci permanent du gouvernement

Selon le Ministre des Relations Extérieures, le bien-être des camerounais de l’intérieur comme de l’extérieur du pays est une préoccupation constante du Chef de l’Etat Paul Biya qui en date du 22 avril 2013, avait doté son Département ministeriel d’une Direction des Camerounais à l’étranger, et des étrangers au Cameroun, des Réfugiés et des questions migratoires dont une des missions principales est de sensibiliser les Camerounais sur les risques des migrations mal préparées. Afin de rendre ses opérations plus efficientes au Moyen-Orient, le gouvernement a révisé sa carte diplomatique . L’Ambassade du Cameroun en Arabie Saoudite, couvre le Koweït et le Qatar. Bien plus, le Ministre Délégué chargé de la coopération avec le Monde Islamique a conduit plusieurs missions dans la région ; missions au cours desquelles ils ont débattu sur les phénomènes de la traite des êtres humains et des mauvais traitements. Last but not the least, le partenariat avec l’organisation Internationale des Migrations (OIM) a favorisé le retour de plus de 2000 compatriotes au pays dont 813 parmi eux ont reçu des appuis pour démarrer une formation ou une activité.

Léonard Fandja

A propos de Léonard Fandja 122 Articles
Journal panafricain bilingue d'informations générales authentiques et favorables à l'émergence de l'Afrique. Notre slogan : " La version décolonisée de l'information." Organe de presse cybernétique basé à Yaoundé dans le 2e Arrondissement, Avenue John Ngu Foncha, rue 2391 - 155 ; face la maison du parti à Nkomkana.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
27 + 22 =